Romain/ septembre 22, 2020/ Communication, Proposition/ 0 comments

Courrier adressé au maire de Mantes-la-Ville le 20 septembre 2020

Monsieur le Maire,

Vous n’êtes pas sans savoir que la commune de Mantes-la-Ville a été frappée par la disparition d’un des plus actifs de ses citoyens : Monsieur André Le Bohec.

La famille Le Bohec a œuvré auprès des plus fragiles au travers de multiples organismes. L’insertion des jeunes et des personnes atteintes de handicap, la prévention de la délinquance, la dynamisation de la vie culturelle et sportive ont été autant de champs investis par André Le Bohec et son père Joseph dans la réalisation de projets remarquables qui ont construit l’histoire de Mantes-la-Ville et du Mantois.

Monsieur Joseph Le Bohec, fut à l’initiative de la création en 1974 de l’ACJAM, Association des Clubs de Jeunes de l’Agglomération Mantaise, dont la mission essentielle fut la prévention contre la délinquance. De ce projet émergera APTIMA en 1976 (Association de Promotion par le Travail pour l’Insertion par des Méthodes Adaptées) qui deviendra autonome en 1988. Il participa à l’action catholique ouvrière à partir de 1962.

Son fils, Monsieur André Le Bohec contribuera à la pérennisation et au développement de ces deux structures. Il pilotera notamment le projet de modernisation d’APTIMA par la mise en place d’une communication performante, notamment en mettant en place l’ensemble des outils numériques.

Il fondera Kaliem en 2012. Cette entreprise constituée d’un bureau d’études et d’une agence de conseil aura pour objectif de favoriser l’insertion des personnes atteintes de handicap.

Mais c’est aussi grâce à sa passion pour la musique et les musiciens qu’il contribuera au rayonnement du Mantois.  

En 1989, il fut cofondateur sur le Mantois de l’association Appel d’Airs ayant pour objectif de défendre la pratique des musiciens de notre région. L’association contribuera à la révélation du chanteur Faudel au Printemps de Bourges ainsi que Fares (Karim Belloua) qui enregistrera un album Raï produit par Sony. Appel d’Airs dynamisera la formation et la pratique musicale sur le territoire du Mantois en lien avec le CAC Georges Brassens comme lieu de répétition.

En sa qualité d’éducateur spécialisé, il apporta beaucoup aux jeunes notamment du fait de ses qualités humaines très appréciées.

Sa passion pour le football et la musique l’a souvent conduit à s’occuper de la sono les soirs de match du FC Mantois.

Lorsque nous disons qu’André Le Bohec avait 1000 vies ce n’est pas sans raison. Il fut également directeur de la base de loisirs de Moisson-Lavacourt entre 1978 et 1985, directeur commercial Paris Nord de la société Acoudesign, spécialisée dans l’acoustique sensorielle.

L’un de ses derniers combats fut celui du sauvetage du chêne bicentenaire de Flacourt, menacé d’abattage par son propriétaire, alors qu’il est identifié dans le PLUI de la GPSEO en qualité d’arbre remarquable.

André Le Bohec ne manquait jamais une occasion de se rendre au marché non seulement pour y faire ses achats mais surtout pour discuter avec clients, voisins, amis et commerçants. C’est un lieu de Mantes-la-Ville qui lui tenait particulièrement à cœur pour son rôle de forum municipal et dont il avait une connaissance quasi encyclopédique.

Notre commune a le devoir de ne pas oublier ceux qui ont contribué et œuvré pour la cité.

Aussi par la présente, j’ai l’honneur de vous demander de rebaptiser la place du marché de Mantes-la-Ville, « place Le Bohec » afin que soient gravés dans la mémoire des Mantevillois ceux qui ont consacré leur vie à la solidarité, à leur commune et au rayonnement de notre territoire. 

En lui rendant hommage, le maire reconnaît que le travail associatif et culturel est utile pour la ville. Baptiser la place du marché en place Le Bohec c’est à la fois une reconnaissance de l’apport associatif à la qualité de vie et une invitation aux gens à vivre pleinement leur citoyenneté en investissant tous les domaines qu’ils soient culturels, artistiques, associatifs, syndicaux ou politiques.

En reconnaissant ainsi ses enfants au travers de l’hommage rendu à un de ses fils, la commune met tous les habitants à l’honneur.

Je vous saurais gré de bien vouloir soumettre cette proposition au prochain Conseil Municipal.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, mes respectueuses salutations.

Romain CARBONNE,

Pour le groupe Nous Mantevillois

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*