Romain/ février 4, 2020/ Portrait/ 0 comments

J’ai 53 ans, cela fait 9 ans que je suis installé à Mantes-la-Ville avec ma femme et nos quatre enfants. Nous sommes directement concernés par le handicap, notre fils aîné étant atteint d’une maladie génétique orpheline incurable. Avant d’emménager à Mantes-la-Ville, nous avons habité à Mantes-la-Jolie pendant 13 ans. Ma femme est mantaise d’adoption, et sa mère a passé une grande partie de sa carrière en tant que professeur au LP du Breuil (devenu aujourd’hui le lycée technique Camille Claudel). Mes enfants et moi avons eu des activités sportives à Mantes-la-Ville (au gymnase Guimier notamment) et continuons d’y avoir des activités culturelles avec les différents galas de danse à la salle Jacques Brel ou encore les ateliers pédagogiques de théâtre.

J’ai découvert le groupe Nous Mantevillois l’été dernier, et après avoir participé à plusieurs réunions et débats d’idées, j’ai décidé de m’impliquer davantage dans le mouvement.

D’origine bretonne, j’ai beaucoup parcouru la France au cours de ma jeunesse professionnelle. J’ai d’abord voyagé dans ma région, puis j’ai séjourné en Auvergne (Clermont-Ferrand/Issoire) et en Picardie (Crépy-en-Valois/Compiègne) avant de partir pour la Haute-Savoie (Annecy/Rumilly) où j’avais des amis et de la famille. Dès les années 90, l’emploi dans cette région souffrait déjà de la crise économique. J’ai donc quitté la montagne pour rejoindre Rouen avec ma femme, et là encore l’emploi en pleine sinistrose nous a repoussés et amenés en Ile-de-France. Dans un premier temps, nous nous sommes établis à Colombes dans les Hauts-de-Seine puis nous avons rejoint Mantes-la-Jolie en 1997.

Je suis menuisier de formation, j’ai ensuite exercé dans les plastiques techniques appelés composites ; c’est d’ailleurs ce qui m’a autant fait voyager. En 1995 après être devenu réactif aux produits chimiques des résines, je me suis reconverti en 1998 en dessinateur-projeteur. D’entreprises de menuiserie en bureaux d’études divers, j’ai eu la chance de rentrer dans des agences d’architecture. Actuellement, je suis dans un grande agence pluridisciplinaire localisée dans le 13ème arrondissement de Paris.

Ce parcours m’a permis de résider dans de nombreuses villes de tailles diverses et d’en mesurer l’attractivité au travers des services municipaux, des associations, de l’accessibilité et de l’embellissement. Avec le recul j’ai le sentiment que chacune de ces communes avait, à la mesure de son échelle et de ses moyens, une dynamique, une âme, la volonté de proposer quelque chose.

Aujourd’hui je ne supporte plus de voir ma ville sur le déclin depuis le choc électoral de 2014. Cette commune a un grand potentiel ainsi que de nombreux atouts sportifs, associatifs, économiques et culturels que nous ne pouvons pas laisser dépérir. Nous avons par exemple la chance d’accueillir 2 grands noms internationaux de la musique – Selmer et Buffet-Crampon – qui produisent des instruments ici, à Mantes-la-Ville. Nous nous devons de promouvoir cette notoriété qui fait la fierté de notre commune.

Je suis plus que jamais déterminé à ce que notre commune retrouve son âme, celle d’une ville dynamique et citoyenne. J’ai acquis, par ma belle-famille, l’engagement social et syndical, très fort sur le Mantois notamment du temps de la cellophane. Mon vécu de salarié se retrouve dans ces thématiques.

Mes compétences professionnelles actuelles m’ouvrent aux engagements climatiques pour les générations futures dans la construction bas carbone, le HQE et les énergies renouvelables.

J’ai trouvé avec Nous Mantevillois et Romain Carbonne une équipe capable et déterminée à mettre en œuvre ce projet et ces valeurs et je vous invite à nous en donner les moyens dès le 15 mars.


🗳 Les 15 et 22 mars 2020 1er Tour Des Élections Municipales Avec Romain CARBONNE #NousMantevillois

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*