Romain/ janvier 10, 2020/ Non classé/ 0 comments

Avec la suppression prochaine de la taxe d’habitation et la baisse des dotations globales de fonctionnement (contractualisation), l’avenir de la commune est de faire face à des contraintes budgétaires fortes.  Le maire actuel se vante de ne pas avoir augmenté les impôts mais il faut bien comprendre qu’une non-dépense n’est pas une économie. L’état des infrastructures obligera la prochaine mandature à investir sans doute plus que nécessaire. La fuite du Maire par rapport à ses obligations sera malheureusement l’héritage pour la prochaine mandature.

Une bonne gestion financière c’est faire des économies budgétaires en maintenant ou améliorant la qualité du niveau de service avec un coût optimisé. Nous avons tous constaté la dégradation globale des services, de l’action sociale, de la vie associative, sportive et culturelle.

C’est aussi la capacité de la collectivité à mobiliser les financements proposés par les partenaires avec l’aide des services municipaux pour des projets d’investissement. Hors sur le mandat 2014-2020 nous avons perdu des centaines de milliers d’euro de subvention auxquelles la ville pouvait prétendre.

Pour Nous Mantevillois, la transparence est le maître mot pour ce qui est de la gestion des deniers publics.

Le budget annuel sera discuté en public avant même son vote par le Conseil Municipal
Tout projet d’investissement majeur sera concerté avec la population

C’est au Maire de trouver tous les financements possibles pour assurer le
développement sociale et économique de sa commune, dans les mesures des moyens
de celle-ci. C’est également au Maire de mobiliser les services municipaux pour
solliciter les subventions auprès des partenaires institutionnels.

Un maire qui refuse, par démagogie, d’utiliser intelligemment les sources de
financement disponibles (dont l’impôt et l’emprunt) ne prépare pas l’avenir de
la ville car il est en manque de projets pour sa commune. C’est actuellement la
situation de Mantes-la-Ville.

Pour l’illustrer nous ne prenons qu’un seul chiffre, qui est l’investissement moyen par habitant. Il est de 209 euros pour Mantes-la-Ville en 2017 contre 280 pour les communes de même taille.

L’impôt : à quoi sert-il ? 

Au niveau d’une commune, l’impôt permet :

  • D’investir dans le bien commun (les écoles, la voirie, les espaces verts, etc.),
  • De financer les services rendus au profit de ses habitants (les cantines, la petite enfance,
    les activités sportives, culturelles, etc) ,
  • De venir en aide aux plus nécessiteux au travers du Centre Communal de l’Action Sociale (CCAS) par exemple.

La gestion de ces services par la collectivité publique permet de mettre en œuvre le
principe de solidarité, garant de notre pacte social.

Avec Nous Mantevillois, les citoyens auront droit d’accès aux chiffres.  

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*