Romain/ janvier 7, 2020/ Portrait/ 0 comments

Parler de moi reste un exercice où je me sens le moins à l’aise. Est-ce par préférence de parler pour les autres, celles et ceux dont la parole n’est pas entendue ? C’est possible. En effet, épris de liberté et de justice dès mon jeune âge, j’ai toujours fait de la justice (sous toutes ses formes: sociale, politique, économique) ma devise et la boussole de mon engagement social. Est-ce cela qui m’a mis sur le chemin du Droit jusqu’à obtenir un doctorat en droit public ? C’est possible. Après ma spécialisation en développement et coopération j’ai rejoint le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) en tant que chercheur. Puis, j’ai collaboré avec des cabinets d’avocats pendant plusieurs années avant de décider de m’installer et fonder une famille. Aujourd’hui je suis père de quatre enfants et habite Mantes-la-Ville depuis 1998.

Après mon arrivée à Mantes-la-Ville, j’ai été recruté pour mettre en œuvre le premier contrat local de sécurité. A cet effet, le bureau de la médiation a été ouvert. Cette expérience fut très enrichissante car elle concentre toutes les problématiques de la vie sociale de la commune. En comparaison à la situation actuelle de notre ville, et à l’aune de cette expérience, je peux confirmer qu’il y a un besoin criant d’une politique de médiation la plus large. Nous comptons bien la reconstruire et la relancer dès le début de notre mandat.

Le contact, le social, l’aide et le conseil c’est ce que je préfère et sais faire le mieux. C’est ainsi que je suis actuellement toujours dans ce domaine en tant que conseiller juridique dans une autre commune.

A Mantes-la-Ville, j’ai souhaité habiter au cœur d’un quartier pour apporter mes compétences en droit et mettre celui-ci à la portée des habitants. Faire en sorte que l’habitant intègre l’idée d’un Etat de droit et que la loi est impersonnelle et est protectrice.

Me concernant, je considère qu’une vie accomplie ne peut l’être qu’au travers de la solidarité que nous sommes capables d’apporter aux autres. C’est sous cet angle que j’inscris mon engagement sur la liste Nous Mantevillois. C’est dans ce sens que je compte orienter mon action au sein de la majorité municipale.
Au travers de ma vie de militant associatif, j’ai toujours mis l’Homme au cœur de mon intervention. C’est pourquoi je reste toujours engagé au sein d’associations de défense des droits de l’homme comme la LDH ou l’ASTI (Association de Soutien au Travailleurs Immigrés).
Qu’il s’agisse de mon activité professionnelle, ou de mon expérience de conseiller municipal, le fonctionnement d’une municipalité ne m’est pas inconnu. A Mantes-la-Ville j’ai été conseiller municipal, membre de la commission Politique de la ville à la CAMY et de la commission CSHCT.

Repéré au plus haut niveau de l’Etat pour mes engagements citoyens et mes travaux, j’ai été nommé chevalier de l’Ordre National du Mérite en 2009.

Je souhaite désormais mettre de nouveau à la disposition de Mantes-la-Ville toutes mes compétences avec la liste « Nous Mantevillois » pour une ville qui accueille et invite à partager son passé, son présent et sa vision de l’avenir.

Romain Carbonne avec son engagement à mettre au cœur de son mandat la participation citoyenne répond à mes convictions pour l’instauration d’une citoyenneté active.

Djibril SOUMARE
Conseiller juridique, Chevalier de l’ordre national du mérite, Militant associatif

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*