Romain/ novembre 12, 2019/ Proposition/ 1 comments

Il y a plusieurs manières d’aborder le sujet de la propreté.

🤔 Pour le maire sortant RN, il s’agit manifestement de ne rien faire sinon d’envoyer des mails. Proposera-t-il dans son futur programme de passer de 20 à 40 relances ?

🙄 Pour Eric Visintainer il faudrait que la ville paye 2 fois pour le même service : en versant les attributions de compensation à la GPS&O suite au transfert des compétences et aussi en payant en même temps des employés municipaux dédiés à la propreté.

Lire Municipales à Mantes-la-Ville : la propreté fait débat, Le Parisien Par Mehdi Gherdane, le 10 novembre 2019 

Ni la nonchalance de l’un, ni l’inexpérience et la méconnaissance du dossier de l’autre ne sont souhaitables si l’on veut efficacement et durablement s’occuper de ce sujet.

🤝 La propreté urbaine, c’est l’affaire de tous. Et donc, à l’initiative de la municipalité, il faut mobiliser tous les acteurs concernés : élus et services municipaux, Communauté Urbaine, habitants, associations et commerçants.

C’est ce que Nous Mantevillois nous proposons.

Depuis 2 ans nous sollicitons les habitants de Mantes-la-Ville pour identifier avec eux les priorités et construire le projet municipal Nous Mantesvillois.

Nous mettons l’enjeu écologique au cœur de ce projet et nous sommes convaincu qu’il appartient aux communes de s’engager immédiatement en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de la lutte contre les pollutions et la production de déchets.

A ce titre, la propreté urbaine est un des premiers sujets de préoccupations évoqués par les Mantevillois qui constatent la dégradation de l’espace public liée à des gestes d’incivilités et des bacs collectifs inadaptés de collecte des déchets.

La propreté urbaine gérée aujourd’hui par la Communauté Urbaine ne permet pas de répondre aux besoins de proximité et de réactivité des habitants. C’est d’ailleurs, la conclusion à laquelle est arrivée le Président de la Communauté Urbaine qui a proposé aux communes qui le souhaitaient de reprendre cette activité par voie de convention.

Face à ces différents constats je suis favorable à cette proposition de reprise de la gestion de la propreté urbaine par la commune si les ressources qui nous seront transférées sont à la hauteur des besoins de Mantes La ville.

La propreté urbaine est l’affaire de tous et nécessite de mettre tous les acteurs en synergie (services municipaux, habitants, commerçants, Communauté Urbaine, associations) pour trouver des solutions aux problèmes actuels et des solutions sur le long terme pour tendre vers une commune « zéro déchet ».

Concrètement Mantes-la-Ville manque de poubelles dans certains quartiers. Il faut y remédier dans un premier temps mais il faudra également mettre en place les moyens pour que les habitants puissent réduire progressivement leurs déchets.
Le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas ! A défaut il faut être en mesure de réutiliser, réparer et recycler.

Pour la commune, il s’agit de réduire la production de ses déchets (diminuer le gaspillage alimentaire, faire disparaître le plastique) et favoriser une gestion circulaire des déchets (réemploi, recyclage, valorisation) en soutenant le développement de ressourceries et la collecte et le compostage.

Romain Carbonne

Share this Post

1 Comment

  1. Quelque soit les efforts déployés par la ville, des acts d’incivilité sont toujours possibles hélas. L’aspect prévention sanction doit aussi être mis en oeuvre.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*