Romain/ avril 4, 2018/ Etat des lieux/ 0 comments

« Le maire de Mantes-la-Ville a décidé de construire un groupe scolaire au Parc de la Vallée. »

En refusant de considérer le problème des classes surchargées dès le début de son mandat M Nauth place Mantes-la-Ville dans une situation impossible.

D’une part il y a l’impérieuse nécessité d’augmenter le nombre de classes de maternelle et de primaire et donc d’engager un investissement conséquent pour la commune. Cette nécessité nous la comprenons et nous y consentons.
D’autre part il y a l’urgence de trouver un terrain. Mais cette urgence nous la subissons car elle résulte des négligences et de l’insuffisance du maire et de son équipe municipale.

Cette situation est symptomatique de la gestion actuelle : ce n’est pas le maire qui administre la ville, c’est son obsession à vouloir faire des économies à tout prix. De fait nous avons des élus au rabais et la gouvernance qui va avec.

En choisissant cet emplacement dans un secteur déjà largement pourvu (Jaures et les Alliers de Chavannes) le maire a aussi choisi d’augmenter les difficultés de stationnement et de circulation dans les rues du Parc et du 8 mai 1945 et d’encombrer l’accès à l’A13. Il accentue également le déséquilibre avec les autres quartiers de la ville.

En choisissant cet emplacement à l’entrée de la ville et devant le Parc de la Vallée le maire autorise la dépréciation d’un des rares atouts de Mantes-la-Ville.

En choisissant cet emplacement dans la précipitation le maire démontre une fois de plus son incompétence à répondre sérieusement et durablement aux enjeux de la ville. Et réciproquement il prouve encore une fois sa capacité à créer plus de problèmes qu’il n’en résout.

Ne nous laissons pas abuser par le faux dilemme que le maire se contentera de présenter. D’autres solutions étaient envisageables : Buchelay avait proposé une école mutualisée, d’autres terrains auraient pu être préemptés, un état d’esprit moins vindicatif avec les autres partenaires institutionnels aurait sans doute permis une autre conclusion dans la cession des terrains du quartier Mantes U.

Bref pour trouver une solution satisfaisante il aurait fallu que le maire ait une attitude responsable. Malheureusement ce n’est pas arrivé une fois en 4 ans de mandat.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*